Festival 2021

Quand le cinéma imagine demain

Uchronies, utopies, dystopies ... le septième art a produit nombre d'œuvres marquantes nous projetant dans un futur plus ou moins proche et plus ou moins désirable. Paris 14 Territoire de cinéma vous propose d'en découvrir un petit échantillon.

Festival 2021 de Paris 14 Territoire de Cinéma

​Dès ses origines, depuis Méliès, le cinéma ne se contente pas de représenter le monde, il tente aussi de l'inventer, et pourquoi pas de le changer. Petit voyage à travers des futurs possibles créés par de grands artistes.
 

Quand le cinéma imagine demain

 

Festival Quand le cinéma imagine demain

Vendredi 1er octobre, 17h : ouverture du festival

Institut Protestant – 83 boulevard Arago – Paris 14

suivie de :

Femmes au travail

Vendredi 1er octobre 2021 à 18h à l'Institut Protestant

(séance organisée par le 32 ! Ciné) :

La peste blanche

(Bílá nemoc)

Un film de Hugo Haas (Tchécoslovaquie, 1937, 1h45 – vostf)

avec Hugo Haas, Bedřich Karen, Zdeněk Štěpánek

Inspiré d'une pièce de théâtre de Karel Čapek
Avec une introduction de Catherine Servant, spécialiste de langue et de littérature tchèque à l'Institut des Langues Orientales

À quoi servent les chars et les bombes contre un ennemi microscopique qui se répand partout ? Le festival 2021 s'ouvre sur un film d'une glaçante actualité.

Dans un pays totalitaire, à la population endoctrinée par la propagande nationaliste et les rêves de victoires militaires du dictateur (le maréchal Krieger), un terrible bacille commence à se répandre. Il déclenche une forme aggravée de la lèpre, plus virulente et plus rapide. Le seul scientifique qui découvre un traitement contre ce fléau est le docteur Galen. Lorsque le maréchal lui-même attrape la terrible peste blanche, il est obligé de se tourner vers le docteur Galen. Celui-ci, pacifiste convaincu, n'accepte de lui délivrer son traitement qu'en échange d'une promesse de paix ...

Institut Protestant, 83 boulevard Arago, Paris 14

Entrée libre (contribution suggérée 5€)

Centenaire des ciné-clubs

Samedi 2 octobre 2021 à 10h au Studio Raspail

(séance organisée par le club des cinéphiles de la Poste) :

Demain

Un film de Cyril Dion et Mélanie Laurent (France, 2015, 1h58)
avec Rob Hopkins, Thierry Salomon, Olivier de Schutter, Vandana Shiva, Jeremy Rifkin, et bien d'autres

En présence de Flora Ghebali, auteure du livre
Notre génération va sauver la planète

Changement climatique, catastrophes naturelles, bouleversement des écosystèmes : il est bien normal d'être inquiet (c'est le contraire qui ne le serait pas) ...
mais pour être constructif, si on allait voir les initiatives qui donnent de l'espoir ?

Écrit par Cyril Dion, et co-réalisé avec Mélanie Laurent en 2015, Demain a connu immédiatement un succès retentissant, particulièrement remarquable pour un film documentaire. C'est en effet un documentaire qui suscite l'espoir, et l'envie d’un monde socialement et écologiquement meilleur, vers de nouveaux métiers (climat, biodiversité), sources d’énergie, de transport, vers des modèles économiques plus efficaces, plus équitables et plus démocratiques … Bref, de montrer les solutions qui marchent. Un voyage en tous points réconfortant !

Studio Raspail, 216 bd Raspail, Paris 14 — entrée 5€

Lundi 4 octobre 2021 à 17h45 aux Sept Parnassiens

(séance organisée par le club des cinéphiles de la Poste) :

La Crise

Un film de Coline Serreau (France, 1992, 1h35)

avec Vincent Lindon, Zabou Breitman, Patrick Timsit, Maria Pacôme

Projection en présence de la réalisatrice Coline Serreau

Film choc des années 90, récompensé par plusieurs Césars, la Crise est pour toute une génération le film de la prise de conscience d'une société de consommation qui tourne à vide.

Le même jour, Victor est abandonné par sa femme, ses enfants qui se révoltent contre lui, et perd son emploi de juriste. La seule oreille attentive qu'il trouve est celle de Michou, un SDF rencontré dans un café, et qui va vivre à ses crochets.

Les 7 Parnassiens – 98 bd du Montparnasse, Paris 14 — entrée 5€

Mercredi 6 octobre 2021 à 20h à l'Entrepôt

(séance organisée par le ciné-club Pernety) :

Alphaville

Une étrange aventure de Lemmy Caution

Un film de Jean-Luc Godard (France, 1965, 1h39)

avec Eddie Constantine, Anna Karina, Jean-Pierre Léaud

Un inclassable cocktail de film noir et de science-fiction signé Jean-Luc Godard.

Dans une époque postérieure aux années 1960, les autorités des « pays extérieurs » envoient le célèbre agent secret Lemmy Caution (Eddie Constantine) en mission à Alphaville, une cité désincarnée, éloignée de quelques années-lumière de la Terre. Il est chargé de neutraliser le professeur Von Braun, despote d'Alphaville, qui y a aboli les sentiments humains ...

L'Entrepôt, 7 rue Francis de Pressensé, Paris 14 — entrée 5€

Vendredi 8 octobre 2021 à 19h à la MPAA Broussais

(séance organisée par le ciné-kino ARTMELE :

Brazil

Un film de Terry Gilliam

(Royaume-Uni / États-Unis, 1985, 2h23 – vostf)

avec Jonathan Pryce, Robert De Niro, Katherine Helmond, Kim Greist

Terry Gilliam, ancien membre des Monty Python, a mis tout son souffle dans cette dystopie orwellienne d'un monde où tout explose sous la surface ultra-contrôlée des choses.

Dans un monde rétro-futuriste totalitaire où l'état contrôle la vie de chaque individu, la seule contestation qui s'exprime est celle de groupes terroristes ultra-violents. Sam Lowry, médiocre bureaucrate d'une administration kafkaïenne, le ministère de l'information, vit dans l'ombre de sa mère haut placée. Il s'évade, la nuit, de sa vie quotidienne dépourvue de sens, dans des rêves dont il est le héros chevaleresque. Un jour, en essayant de corriger une erreur administrative, il va lui-même devenir un ennemi de l'État.

MPAA Broussais, 100 rue Didot / place Alice Guy, Paris 14  — entrée libre

Samedi 9 octobre 2020 à 16h aux Sept Parnassiens

(séance organisée par Paris 14 Territoire de Cinéma) :

Fahrenheit 451

Un film de François Truffaut (Royaume-Uni, 1966, 1h52 – vostf)

avec Oskar Werner, Julie Christie, Cyril Cusack

Projection suivie d'une table ronde

François Truffaut considérait la science-fiction comme un genre inintéressant ... jusqu'à ce qu'il lise le roman Fahrenheit 451 de Ray Bradbury. Voici son seul film tourné en anglais, sorti en 1966 après des années de recherche de financement et de tournage difficile.

Dans un pays indéfini, à une époque indéterminée, la lecture est rigoureusement interdite : elle empêcherait les gens d'être heureux. La brigade des pompiers a pour seule mission de traquer les gens qui possèdent des livres et de réduire ces objets en cendres. Guy Montag est, un pompier zélé, et un citoyen respectueux des institutions. Suite à une rencontre qui va changer sa vie, il est à son tour gagné par l'amour des livres.

Les 7 Parnassiens, rue Delambre / bd du Montparnasse, Paris 14

entrée libre grâce au soutien du Conseil de Quartier Montparnasse - Raspail

Lundi 11 octobre 2021 à 18h15 à l'Institut Protestant

(séance organisée par le club des cinéphiles de la Poste) :

Woman at war

(Kona fer í stríð)

Un film de Benedikt Erlingsson (Islande 2018, 1h41 – vostf)

avec Halldóra Geirharðsdóttir

Woman at war est une histoire humaine touchante, portée par le souffle des sagas islandaises. C'est aussi le film d'une génération : celle de la rébellion écologiste et féministe.

Halla offre à tous l'apparence d'une tranquille prof de chorale d'une cinquantaine d'années. Mais en secret, elle a déclaré la guerre à l’industrie de l’aluminium, qui défigure son pays. Seule, elle prend tous les risques pour saboter un projet qui menace les Terres Hautes de l'Islande … Mais l’arrivée inattendue d’une petite orpheline dans sa vie pourrait lui faire changer de priorité…

Institut Protestant – 83 boulevard Arago, Paris 14 — entrée 5€

Mardi 12 octobre 2021 à 20h15 au Chaplin Denfert

(séance organisée par le ciné-quartier Mouton-Duvernet) :

La folle histoire de l'espace

(Spaceballs)

Un film de Mel Brooks (États-Unis, 1987, 1h36 – vostf)

avec Mel Brooks, John Candy, Rick Moranis, Bill Pullman, Daphne Zuniga

Sur fond d'anticipation parodique, avec comme point de départ l'épuisement de l'oxygène d'une planète

Dans une galaxie lointaine, les Spaceballs sont de redoutables opportunistes dirigés par leur président Esbrouffe. Ayant épuisé l'oxygène de leur planète, ils décident de voler tout l'air respirable de la pacifique planète Druidia. L'opération est dirigée par le seigneur Casque Noir depuis le vaisseau de guerre SpaceBall One, mais la planète Druida est protégée par un champ de force. Entre-temps sur Druidia, Vespa refuse le mariage arrangé de son père Roland, roi de Druidia, avec le prince Valium, et tente alors de s'échapper à bord d'un vaisseau mais se heurtent aux Spaceballs. Casque Noir profite de l'occasion.

Le Chaplin Denfert, 24 place Denfert-Rochereau, Paris 14 — entrée 5€

Mercredi 13 octobre 2021 à 20h à L'Entrepôt

(séance organisée par Paris 14 Territoire de cinéma) :

Soleil vert

(Soylent Green)

Un film de Richard Fleischer (États-Unis, 1973, 1h37 – vostf)

avec Charlton Heston, Leigh Taylor-Young, Chuck Connors, Edward G. Robinson, Paula Kelly

Grand prix d'Avoriaz en 1974, prix du meilleur film de SF aux États-Unis en 1975 ...cette dystopie cauchemardesque pousse à l'extrême ce que l'on peut imaginer des conséquences d'un monde pollué et surpeuplé.

En 2022, les hommes ont épuisé les ressources naturelles. Seul le soleil vert, sorte de pastille, parvient à nourrir une population miséreuse qui ne sait pas comment sont créés de tels aliments. Omniprésente et terriblement répressive, la police assure l'ordre. Accompagné de son fidèle ami, un policier va découvrir, au péril de sa vie, l'effroyable réalité de cette société inhumaine.

L'Entrepôt, 7 rue Francis de Pressensé, Paris 14 — entrée 5€

Mercredi 13 octobre, 22h : clôture du festival

Cinéma L'Entrepôt – 7 rue Francis de Pressensé – Paris 14